top of page
Rechercher

Le nombre de ventes augmente malgré la hausse des taux d’intérêt

Dernière mise à jour : 4 févr.



Le marché immobilier maintient sa vigueur, malgré les taux d’intérêt toujours élevés. En effet, par rapport à l’an dernier, le nombre de propriétés vendues dans la Capitale Nationale a augmenté de 12% en août, et ce, bien que la hausse des taux d’intérêt rende les paiements hypothécaires plus onéreux.


Pas moins de 548 propriétés résidentielles ont été vendues dans la région métropolitaine de recensement de Québec durant cette même période, ce qui dépasse tous les records par rapport aux mêmes mois en 2022 et 2021.


Il s’agit d’un marché qui est «toujours favorable aux vendeurs», a mentionné à La Presse, Charles Brant, directeur du Service de l’analyse de marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

La situation varie d’un marché à l’autre, mais M. Brant constate que le marché immobilier demeure à l’avantage des vendeurs qui réussissent à obtenir leur prix.


En rehaussant le taux directeur en juin puis en juillet, la Banque du Canada a envoyé un message clair aux acheteurs, leur indiquant que les taux d’intérêt resteront élevés. «Ça a fait en sorte que certains acheteurs se sont décidés à revenir sur le marché, de ne plus attendre» ajoute M. Brant de l’APCIQ.

L’augmentation de l’immigration, joue elle aussi un rôle dans le maintien d’un marché très actif dans la région de Québec.


La valeur médiane d’une propriété unifamiliale dans la région est de 355 000 $, ce qui est beaucoup moins cher qu’ailleurs au Québec et même dans les autres provinces du Canada.


La vigueur du marché dans la région métropolitaine de Québec ainsi que les prix qui se maintiennent semblent attirer des acheteurs provenant d’autres régions. «Ainsi, ces niveaux de prix avantageux contribuent à drainer un bassin d’acheteurs potentiels toujours plus important en provenant de l’extérieur de la Capitale-Nationale.», soutient M. Brant.


Nouvelle hausse des taux d’intérêts : le portrait du marché pourrait changer

Ainsi, si vous songez à vendre, c’est le moment idéal. Les acheteurs sont au rendez-vous puisqu’il y a peu d’inventaire, c’est-à-dire que le nombre de propriétés à vendre est très bas.


Les nouvelles propriétés qui entrent sur le marché se vendent donc très rapidement, voire même avec de la surenchère dans certains secteurs recherchés. Vous seriez donc avisé de mettre votre propriété en vente avant que le taux directeur n’augmente encore et ne réduise la capacité d’emprunt des acheteurs et, conséquemment, le bassin de clients potentiels.


Demandez dès aujourd'hui une évaluation de la valeur marchande de votre propriété. Cliquez ici pour accéder au formulaire de demande en ligne ou téléphonez-nous au 418.683.4403.

Comments


bottom of page