Rechercher

Immobilier : où et quand s’arrêtera la hausse des taux d’intérêt?

Dernière mise à jour : 13 août


taux hypothécaire

Depuis plusieurs années, les Québécois bénéficient de taux hypothécaires avantageux. Cette situation est due au taux directeur de la Banque du Canada qui a été maintenu extrêmement bas au cours des dernières années afin de stimuler l’économie.


Toutefois, après les hausses de taux survenues en mars, avril, juin et juillet dernier, la situation a extrêmement changé. L’inflation a maintenant dépassé les 7 %... un seuil qui n’avait pas été atteint depuis plus de 30 ans!


Le phénomène s’explique en grande partie par les diverses chaînes d’approvisionnement qui ont subi les contrecoups de la pandémie, créant un déséquilibre entre l’offre et la demande et faisant grimper les prix des biens de consommation.


Voilà pourquoi, afin de corriger le tir, la Banque du Canada a entamé une série de hausses de son taux directeur pour inciter les Canadiens à économiser plutôt que d’emprunter de l’argent pour dépenser. On espère ainsi que l’industrie ajustera ses prix à la baisse afin d’encourager la consommation, ce qui permettrait de combattre l’inflation et à rééquilibrer le marché.


Évidemment, l’augmentation du taux directeur a également une incidence sur les taux d'intérêts exigés par les institutions financières pour les hypothèques.


«Les propriétaires doivent s’attendre à une hausse de leur mensualité hypothécaire»

Ainsi, les gens qui envisagent l’achat d’une maison ou qui ont opté pour une hypothèque à taux variable risquent d’être touchés par la hausse des taux qui devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin de l’année. D’ailleurs, l’économiste principal du Mouvement Desjardins, Hendrix Vachon, s’attend à une nouvelle hausse des taux en septembre prochain.


Impact sur les acheteurs

Cette conjoncture économique a inévitablement des conséquences sur le marché immobilier québécois; les acheteurs doivent s’attendre à des versements hypothécaires plus élevés, les taux étant en constante augmentation.


Afin de contrer cette situation, il devient donc stratégique de songer à acheter votre future propriété avant le début de septembre 2022 et de faire figer votre taux hypothécaire avec votre banque.


Impact sur les vendeurs

Pour les vendeurs, cela devrait également sonner une cloche et les inciter à mettre leur propriété en vente plus rapidement, car avec l’augmentation des taux d’intérêts, il y aura moins d’acheteurs pour les propriétés.


De plus, le bassin de propriétés à vendre risque aussi d'augmenter, faisant tranquillement disparaître la rareté actuelle du marché et conséquemment la surenchère et les ventes rapides et au prix fort.


Que ce soit pour vendre ou acheter, contactez Jennifer Debra Egan. Elle peut vous aider à trouver votre future propriété parmi l’ensemble des propriétés actuellement disponibles dans le marché du Québec.


Elle peut aussi vous guider pour la vente de votre propriété et vous aider à établir la meilleure stratégie de vente en fonction de la situation actuelle du marché.


Pour consulter son profil et en apprendre davantage à propos de Jennifer et de Egan Agence immobilière, cliquez ici.