Rechercher

Baisse des prix des propriétés résidentielles


marché immobilier de Ville de Québec

Suite à la hausse des taux d’intérêts continuelle depuis avril dernier, le marché résidentiel se rééquilibre lentement et les prix des propriétés ont commencé à diminuer à Québec.


Au cours des dernières semaines, le nombre de propriétés à vendre sur Centris s’est accru passant de quelque 40 000 propriétés à vendre au Québec à maintenant près de 48 000.


Avec l'augmentation du nombre de produits offerts sur le marché, les ventes ont connu une diminution. Cette tendance à la hausse du nombre de propriétés à vendre ainsi que la hausse des taux d’intérêts sont deux variables qui, additionnées ensemble, ont généré une diminution des prix par rapport au sommet enregistré en avril et mai dernier.


Une bonne nouvelle pour les acheteurs, les prix diminuent

Le Mouvement Desjardins, qui anticipait en juin une baisse de prix de 12% au Québec, prévoit maintenant un recul de l’ordre de 17%. C’est du moins ce qu’a affirmé l’économiste principale de Desjardins, Hélène Bégin. Et ça ne s’arrête pas là, elle prévoit que les baisses de prix vont se poursuivre dans le temps jusqu’à la fin de 2023.


«Ce qui est impressionnant, c’est à quelle vitesse le marché de l’habitation au Québec est passé d’une situation de surchauffe à un retour vers l’équilibre», mentionne Mme Bégin pour expliquer ses prévisions.


Si vous faites partie des gens qui songez à vendre, il vaudrait mieux passer à l’action rapidement si vous souhaitez obtenir le maximum pour votre propriété.


Jusqu’à maintenant, la baisse de prix est de seulement 2% au Québec par rapport au sommet du printemps dernier, mais elle est de 13% en Ontario et de 9% en Colombie-Britannique. La correction au Québec a commencé deux mois plus tard que dans ces deux provinces, mais, bien qu’on s’attende à ce que les prix baissent moins au Québec, il faut quand même prévoir un réajustement des valeurs de revente.


Source : Infographie La Presse


La remontée du nombre de propriétés à vendre poursuit son cours

Les statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de Québec sont établies d’après la base de données Centris et dévoilées par APCIQ (Association Professionnelle des Courtiers Immobiliers du Québec).


Les chiffres publiés parlent d'eux-même puisqu’on dénombre quelques 515 transactions résidentielles dans la région métropolitaine de Québec en août, soit une diminution de 14 % par rapport aux 600 transactions de août 2021.


Le nombre de transactions est toujours à un niveau intéressant, mais en comparaison avec ce que nous avons vu au début de 2022, on constate une réelle diminution et il en va de même pour les cas de surenchères.


De plus, avec la hausse des taux d’intérêts, les acheteurs éprouvent des difficultés à satisfaire aux nouveaux critères des institutions financières. En effet, les emprunteurs doivent aujourd’hui pouvoir contracter un prêt hypothécaire sur la base d’un taux de 7 à 8 %, ce qui diminue le bassin de gens qui «passent au financement».

Avec la diminution du nombre d’acheteurs et la remontée du nombre de propriétés à vendre, tout est donc en place pour qu’il y ait une diminution marquée des prix… et cette tendance baissière est déjà commencée. Il est même possible qu’on vive une baisse des prix rapide d’ici la fin de l’année comme on le voit ailleurs au Canada.

Bien que cette tendance soit simplement une correction normale suite à l’épisode de surenchère folle vécu au début de l’année, elle indique clairement que c’est le moment idéal pour vendre, car plus vous attendrez, moins bonnes seront vos chances d’obtenir un prix intéressant pour votre propriété.


Tel que l’indique les dernières statistiques, le prix médian des maisons dans la région de Québec s’est élevé à 354 000 $ en juillet 2021 comparativement à 315 000 $ en juillet 2022, soit une baisse de 8,9%.

Bien que l’ampleur du ralentissement varie selon les régions du Québec, l’histoire reste la même: il y a moins de reventes et plus d’inscriptions, ce qui indique que le marché retourne vers un équilibre.


Vous songez à vendre?

Contactez Jennifer Debra Egan dès maintenant au 418.683.4403 ou visitez le site Web en cliquant ici.


Vous pouvez également demander une évaluation de la valeur marchande de votre propriété en cliquant ici.


Vous désirez acheter?

Les spécialistes prévoient de nouvelles hausses des taux d’intérêts. C’est le temps d’acheter, n’attendez pas!


Consultez l’article : Où s’arrêtera la hausse des taux hypothécaires.