top of page
Rechercher

Votre renouvellement hypothécaire: de combien augmentera votre mensualité?


Mensualité hypothécaire

Au renouvellement de votre prêt hypothécaire, saviez-vous que des hausses pouvant atteindre jusqu'à 40% sont à prévoir? La grande majorité des institutions bancaires ont atteint la limite de ce qu’ils pouvaient faire pour leurs clients et conséquemment les emprunteurs devront rembourser.

C’est ce que rapporte Le Journal des Affaires, via l’étude publiée par Desjardins: environ le trois quart des emprunteurs devront faire un paiement forfaitaire au moment de renouveler leur hypothèque ou encore, allonger leur période d’amortissement afin de maintenir la même mensualité hypothécaire.

Le marché immobilier est de plus en plus sensible à la hausse des taux d’intérêt. En mai dernier, les économistes Royce Mendes et Tiago Figueiredo, de Desjardins, mettaient en garde les consommateurs contre la «bombe à retardement» que représentent les prêts hypothécaires à taux variable.

De plus, avec la nouvelle hausse du taux directeur à 4,75% annoncé le 7 juin, les emprunteurs devront effectuer un paiement forfaitaire d’environ 25% de la valeur initiale de leur prêt pour que leurs versements demeurent inchangés au moment du renouvellement de leur hypothèque. Il est à prévoir que certains emprunteurs tenteront d’allonger la période d’amortissement de leur prêt hypothécaire pour réduire le choc des paiements lors du renouvellement.

Toutefois, sans versement forfaitaire ou augmentation de la période d’amortissement, une hausse de quelque 40% des paiements mensuels est à prévoir.

Rappelons que l’an dernier, en 2022, la Banque du Canada avait augmenté sept fois son taux d’intérêt.

Avec cette 8e hausse du taux directeur, on peut se questionner sur l’évolution à prévoir au cours des 2 ou 3 prochaines années.

Nous vous présentons ci-bas le graphique de l’évolution du taux directeur depuis 1970.

Évolution du taux directeur de la Banque du Canada
Source : Banque du Canada

Une nouvelle hausse à prévoir en 2023?

En entrevue à TVA, M. Alexandre Bélanger, directeur de district des Spécialiste hypothécaires mobiles TD, a précisé que la Banque du Canada n’a pas, jusqu'ici, atteint sa cible pour limiter l’inflation. D’après lui, cela implique qu’on peut potentiellement prédire une 9e hausse du taux directeur d’ici la fin de l’année 2023.

C’est le temps plus que jamais de vendre

La tendance et les prédictions tendent à démontrer que le marché immobilier sera impacté si une nouvelle hausse se présente d’ici la fin de l’année 2023. En effet, les acheteurs risquent d’avoir davantage de difficulté à se qualifier pour une prêt ou retarderont leur achat en raison des taux d’intérêt trop élevés.

Ainsi, si vous pensiez vendre à la fin de l’année 2023 ou au début de 2024, il serait avisé de revoir votre stratégie et d’envisager de placer votre propriété sur le marché dès maintenant.

Si vous avez des questionnements et ou encore si vous désirez obtenir une évaluation de la valeur marchande de votre propriété, contactez Jennifer Debra Egan au 418.683.4403

Pour avoir une idées des propriétés actuellement en vente sur le marché et des prix actuellement demandés pour certains types de propriétés, visitez le site Web de l’agence Egan en cliquant ici >


Commentaires


bottom of page